Une thérapeute qui vient de divorcer a écrit 6 conseils sur le mariage !

Parce que les thérapeutes de couple ont une vision poussée sur tout ce qui concerne l’engagement et la félicité conjugale, on suppose souvent qu’ils sont immunisés contre la plupart des drames qui accompagnent la fin d’une relation. Mais quel que soit le domaine d’expertise, les divorces arrivent, comme l’a expérimenté Crystal Rice, thérapeute dans un centre de thérapie de couple.

« Être une thérapeute m’a aidé à gérer les séquelles, mais s’est avéré moins utile dans les affres du divorce, confie-t-elle. Si ça m’a servi à quelque chose, c’est à me rendre plus forte dans une relation malheureuse, je me suis sentie obligée de la faire marcher, même si mon instinct me disait que nous étions mal assortis. Les émotions sont puissantes et difficiles à assumer, même quand vous savez ce que vous devez en faire. »
Trois ans après son divorce, elle partage ce qu’elle a appris et veut que tout le monde sache comment garder une relation saine et quand le temps est venu d’y mettre fin.

 
1 – Arrêtez d’éviter le conflit

« J’ai découvert que je faisais tellement attention à ne pas faire tanguer le navire que j’avais cessé d’être honnête, admet-elle. Je m’efforçais juste de maintenir le statu quo, tout en devenant plus en colère que mes besoins ne soient pas satisfaits. » Maintenant, elle s’exprime franchement quoi qu’il en soit, car éluder les conversations difficiles peut engendrer beaucoup de chagrin et blesser à la longue.

 
2 – Discutez de votre façon de gérer le stress

Si votre partenaire et vous réagissez aux périodes de tension de manière brutale – s’il/elle vous repousse, par exemple – alors que vous préférez tendre vers le bien-être, être présents l’un pour l’autre quand les choses se corsent est presque impossible. La thérapeute a appris que ce méli-mélo de styles peut devenir l’écueil mortel d’une relation. « Connaître et discuter ouvertement du style de chacun dès le début d’une relation peut vous aider à être plus connectés l’un avec l’autre », dit-elle, sans parler du fait que cela vous empêchera d’être interloqués par la suite.

 
3 – Ne vous coupez pas de vos amis communs quand les choses deviennent difficiles

Quand elle a commencé à penser sérieusement à divorcer, elle a pris ses distances avec ses amis et sa famille. « Au cours des années, mes amis étaient devenus nos amis et j’ai eu l’impression qu’aucun ne pourrait sympathiser pleinement avec moi et soutenir ma décision parce que nous avions partagé des relations », explique-t-elle. Et effectivement, une fois que la nouvelle a été connue, tout le monde a été sidéré, si bien qu’elle a été encore plus isolée à la suite du divorce.

 
4 – Ménagez-vous de l’espace pour vous-même

Elle admet qu’elle a trop vite cédé une part de son espace personnel au profit de sa relation. « Dans un mariage, on oublie souvent que notre sentiment d’identité doit se refléter quelque part dans notre environnement, constate-t-elle. Dans ce cas, nous perdons notre sens de nous-mêmes, ce qui endommagera certainement la relation. Créez un antre qui vous appartienne ou alors trouvez un café, une boutique, une librairie ou n’importe quel autre endroit où vous rendre quand vous avez besoin de temps pour vous. »

 
5 – Pensez à ce que vous souhaitez qu’une relation vous apporte

Quand on commence à se demander si le divorce est la solution, on passe beaucoup de temps à faire la liste de tous les défauts de son partenaire. Mais ce n’est que quand elle s’est demandée ce qu’elle attendait du mariage – et pourquoi son partenaire ne répondait plus à ses desiderata – qu’elle a réalisé qu’elle devait mettre fin à cette relation. « Quand vous vous concentrez au sujet du divorce sur ce dont vous avez vraiment besoin chez votre partenaire au lieu de le blâmer, cela vous indique si oui ou non cette relation vous convient. De plus, cette approche vous prépare à une relation réussie dans le futur. »

 
6 – Il arrive de perdre sa famille et des amis

Il est acquis qu’on perd son partenaire après son divorce, mais perdre ses amis et sa famille aussi ? Cette expérience a aidé notre thérapeute à apprécier les relations (de tout type) à un tout autre niveau. « J’ai toujours entendu des railleries concernant le fait que les vraies amitiés durent toute la vie ou que votre famille devrait vous aimer quoi qu’il arrive », dit-elle. Mais les relations sont complexes et il est possible que certaines de vos amitiés prennent fin après votre rupture.
Même si vous ne passez plus autant de temps avec eux, rappelez-vous ce que vous aimez chez vos amis et oubliez tout le reste, conseille le docteur Rice. En fin de compte, cela minimisera leur impact sur votre vie », conclut-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *