Dépression saisonnière : 10 astuces pour l’éviter ou la surmonter

C’est l’hiver, les jours raccourcissent, les températures baissent. Tous les ans, à cette même période, un sentiment de tristesse s’installe mêlé à une perte d’énergie. C’est ce qu’on appelle la dépression saisonnière. Elle touche entre 3 et 8 % de personne. Cet état peut durer jusqu’à l’arrivée du printemps chez certaines personnes. Heureusement, il existe des astuces pour l’éviter ou la surmonter quand elle est déjà installée. Le point avec Alain Héril, psychothérapeute.


S’aérer tous les jours

La dépression saisonnière est principalement liée au manque de luminosité. C’est pourquoi il est important de sortir de chez soi au moins une heure par jour. « La lumière extérieure venant du soleil, même s’il est caché derrière de nombreux nuages, est plus active que la lumière artificielle des intérieurs », indique Alain Héril. Chargée d’ions négatifs, la lumière naturelle contribue à notre équilibre psycho-physique.

 
Laisser entrer la lumière chez soi

A défaut de sortir, vous pouvez aussi laisser entrer la lumière extérieure chez vous. Tirez les rideaux et « placez des miroirs dans certaines pièces afin d’augmenter vos sensations lumineuses » conseille notre expert.

 
S’équiper d’un réveil simulateur d’aube

Se réveiller avec la lumière du jour alors qu’il fait encore nuit, c’est possible grâce aux réveils simulateurs d’aube. « Ils vous apportent, dès votre lever, des doses de lumière importantes et bénéfiques ».

 
Faire du sport

Faire du sport en extérieur permet d’oxygéner son corps et son esprit. L’activité physique à l’extérieur de votre domicile renforce également vos défenses immunitaires grâce à l’exposition aux photons lumineux. « Si vous n’êtes pas un grand sportif, sachez que la marche, à raison de 30 minutes par jour, est tout aussi bénéfique ».

 
Faire le plein d’oméga 3 et de magnésium

Les acides gras oméga 3 sont indispensables à l’équilibre émotionnel. On les retrouve dans les fruits de mer, dans le poisson, mais aussi sous forme de compléments alimentaires. Pour chasser la fatigue qui vous envahit, faites le plein de magnésium. On en trouve notamment dans le cacao, les bananes, les oléagineux (amandes, noix, noisettes…) et les fruits séchés.

 
Pallier les carences en vitamine D

La lumière naturelle permet de synthétiser la vitamine D. L’ensoleillement étant moins important en automne et en hiver, nous manquons de vitamine D. Cette dernière est pourtant bénéfique pour le moral. Pour éviter les carences, faites une cure sous forme d’ampoules.

 
Faire une cure de luminothérapie

La luminothérapie est conseillée quand la dépression saisonnière est déjà installée. S’exposer à une lumière blanche de grande intensité aiderait à réduire les symptômes en palliant au manque de lumière naturelle. « Il est préconisé une exposition franche de 30 minutes sous une intensité lumineuse de 10 000 lux, de préférence le matin ».

 
Boire des infusions de millepertuis

Le millepertuis est une herbe connue pour ses effets antidépresseurs. Elle est aussi efficace contre l’insomnie. On la trouve sous forme d’infusion, de gélules ou d’huile essentielle.

 
Ne pas rester chez soi

Quand on souffre de dépression saisonnière, le tonus et la motivation manquent. « Il ne faut pas rester enfermé chez soi. Au contraire, sortez, voyez des amis pour vous changer les idées », insiste Alain Héril.

 
Augmenter son taux de sérotonine

Un faible taux de sérotonine (un neurotransmetteur qui régule notamment l’humeur) dans le cerveau pourrait favoriser la dépression saisonnière. Une supplémentation en 5-http, un acide aminé précurseur de la sérotonine, est alors conseillée.

 
Si les symptômes persistent après janvier…

La dépression saisonnière est, comme son nom l’indique, passagère. « Si ce mal-être dure après janvier, cela peut être le signe d’une dépression plus profonde nécessitant un suivi médical », prévient notre expert. Dans ce cas, mieux vaut aller consulter un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *